Les amis plus lointains


Traductions. Cliquez sur le drapeau. Click on the flag.

Blog Archive

About Me

melanie
Châteaubriant, Pays de la Mée (Bretagne), France
Afficher mon profil complet
lundi 4 août 2008


Comment donner à un morceau de fer, rougi, une forme régulière prédéterminée ? En fabriquant une matrice et en utilisant une presse. Sur la photo, l'homme de gauche, nommé Bernard Bresnu, explique le procédé aux autres. La presse a une importante vis centrale et exs actionnée par un balancier muni de boules rouges.

Voici d'autres photos, et rendez-vous le 6 août pour la suite de la série (iron-story):





How do you make a piece of iron red, and into a regular predetermined shape ? By producing a matrix and using a press. In the photo, the man on the left, Bernard Bresnu, explains the process to the others.The press has a principal, central vise, operated by a handle fitted with red balls.

See other photos, and go on August 6 for the remainder of the series (iron-story).

Für Übersetzungen, klicken Sie bitte hier: http://translate.google.com/translate_t Und gebe Sie den Link : http://chateaubriant-et-mee-daily-photo.blogspot.com/2008/08/august-theme2-la-presse-boules.html


17 commentaires:

Virginia a dit…

Melanie,
YOur iron works photos are so interesting. Thanks for coming by to visit my blog. I love trying to translate your comments. IT helps improve my francais aussi!
Today, I had it all but vitrail. I had to run to the French/English dictionary for that one. Stained glass, I should have known.

Eki Qushay Akhwan a dit…

Hi Melanie,
Thank you for leaving a comment on my post yesterday. To answer your question, Horny Clinic is not a medical institution. It is the name of an apparel/fashion store in Bandung.

By the way, what are these men doing/making?

M.Benaut a dit…

Wow ! Il est vraiment merveilleux pour voir ces vieilles machines continuer en service aujourd'hui.

La jeune génération aujourd'hui, peuvent apprendre tellement des plus anciennes.

Cergie a dit…

Tiens, je réalise juste qu'il y a peut-être un rapport entre la presse = l'outil et la presse que l'on lit tous les jours. Heureusement que depuis Gutemberg il y a eu automatisation. Sinon, il n'y aurait pas démocratisation du savoir.
Le principe de la presse, sans obligatoiremnt la matrice, peut être utilisé pour faire des raviolis, des gateaux de l'avent, des découpes de jeans...

Webradio a dit…

Bonjour ! Eh oui, Cergie, Tu as raison de faire le rapprochement : les journaux étaient "pressés" pour être édités...

Olivier a dit…

j'aime cete serie, je ne connaissais pas la presse à boules

Bergson a dit…

est ce du travail fatiguant sur cette presse que vient l'expression avoir les boules ?

claude a dit…

C'est bien beau tout ça, mais que presse-t-il le gars avec cette presse à boules ? Sur une des photos on a l'impression qu'il va s'en prendre une dans la tête.

Château-Gontierdailyphoto a dit…

Elle va peut être retrouver un certain avenir cette presse qui fonctionne à l'huile de coude, avec la hausse des prix de l'énergie.

hpy a dit…

Est-ce que les boules doivent obligatoirement être rouges? Et la presse, peut-elle fabriquer des boules?

melanie a dit…

This is a big lot of questions !

@Virginia - Pour les traductions j'utilise : http://translate.google.com/translate_t
Cela aide à comprendre le texte.

@Eki et à Claude: l'homme a pris une barre de fer, rougie par le feu, et presse le fer pour lui donner une forme. Par exemple pour lui donner la forme d'un U rectangulaire. Elément d'une grille peut-être.

@Cergie : oui le mot "presse" peut se comprendre dans le cas des journaux. Le groupe de presse peut, à force de marteler des arguments, "formater" l'esprit du lecteur. "Enfoncez-vous bien ça dans la tête" qu'il dit.

@hpy : la vis est actionnée, à la main, par le balancier supérieur. Il est à peu près à hauteur des yeux. Pour ne pas éborgner l'ouvrier il faut donc le protéger avec une boule. Ici cette boule est rouge ... comme le fer rougi au feu. J'ai trouvé que c'était beau.

La photo a été prise fin juin au cours d'un week-end où les forgerons ont échangé leurs techniques en réalisation une oeuvre commune. Ici l'ancien, Bernard Bresnu, explique sa technique aux deux plus jeunes. Voici d'autres explications : http://lesvoixdelaforge.free.fr/

Les photos sont extraites du premier article, fait par moi. Rendez-vous le 6 août pour d'autres documents et merci de vos commentaires.

emiliane a dit…

Lors d'une journée portes ouvertes dans une usine automobile notamment l'atelier presse, elles sont gigantesques et pèsent des tonnes, que mon neveu de 6 ans s'est mis à pleurer .. il avait l'impression que le sol se dérobait sous ses pieds tellement cela vibre.. et un bruit d'enfer !!!

Tash a dit…

Another facinating post. I like the explanations. The men look so very French to me, very lean & expressive.

Marie Reed a dit…

I'll have to catch up on this delightful series of shots!

Dusty Lens a dit…

Wonderful to view these Artisans creating using the old methods.

ALAIN a dit…

On en apprends des choses chez Mélanie ! Tu ne serais pas un peu "prof" par hasard ?
L'homme au foulard et aux lunettes, il n'a pas vraiment le look d'un forgeron, mais plutôt d'un intellectuel. Très intéressant ton histoire de fer.

melanie a dit…

à Alain

Disons que je suis passionnée d'histoire (notamment l'histoire des hommes plutôt que les dates) et que j'aime faire partager ce que j'ai découvert !


Traductions. Cliquez sur le drapeau. Click on the flag.