Les amis plus lointains


Traductions. Cliquez sur le drapeau. Click on the flag.

Search

Chargement...

Blog Archive

About Me

melanie
Châteaubriant, Pays de la Mée (Bretagne), France
Afficher mon profil complet
vendredi 4 décembre 2009

(Photo prise dans la campagne de Moisdon.
Avez-vous vu ? un barbelé est brisé. Une prison s'ouvre ?)

La prison
Mon adresse a changé.
L’heure de mes repas,
Ma ration de tabac, ont changé,
Et la couleur de mes vêtements,
Et mon visage et ma silhouette.
La lune, si chère à mon cœur ici,
Est plus belle et plus grande désormais.
Et l’odeur de la terre : parfums.
Et le goût de la nature : douceurs
Comme si je me tenais sur le toit de ma vieille maison,
Une étoile nouvelle, dans mes yeux, incrustée.


(poème de Mahmoud Darwich)
jeudi 3 décembre 2009

J'aime (...)
Les escaliers que le pied monte
Sur les degrés larges et bas
Dont il connaît si bien le compte,
Les ayant creusés de ses pas;


Sully - Prudhomme (Les Solitudes).

(Photo prise à La Forge à Moisdon.
La porte était ouverte, j'ai volé l'image.
J'y ai ajouté un peu de ciel !)
mercredi 2 décembre 2009

Un été automnal sur les collines
Tel un poème en prose.
La brise est une cadence légère que je sens sans l’entendre
Dans la modestie des arbustes (...).
Et la nature est un corps qui s’allège de son clinquant et de ses atours
Pour que mûrissent la figue, le raisin, la grenade
Et l’oubli de désirs que la pluie ravive.

(poème de Mahmoud Darwich, que j'ai eu la chance de découvrir, grâce au Comité Palestine-Israël et au Théâtre du Tiroir)
mardi 1 décembre 2009

Je n’aime pas les maisons neuves :
Leur visage est indifférent;
Les anciennes ont l’air de veuves
Qui se souviennent en pleurant.
Les lézardes de leur vieux plâtre
Semblent les rides d’un vieillard ;
Leurs vitres au reflet verdâtre
Ont comme un triste et bon regard
J’aime les âtres noirs de suie,
D’où l’on entend bruire en l’air
Les hirondelles ou la pluie
Avec le printemps ou l’hiver;(...)
Le toit dont fléchissent les pentes,
Le grenier aux ais vermoulus,
Qui fait rêver sous les charpentes
A des forêts qui ne sont plus.

Sully-Prudhomme (Les Solitudes).

(Merci à Marguerite-Marie pour ce poème !)
lundi 30 novembre 2009

Sur cette terre, il y a ce qui mérite vie :
l’hésitation d’avril, l’odeur du pain à l’aube,
les opinions d’une femme sur les hommes,
les écrits d’Eschyle, le commencement de l’amour,
l’herbe sur une pierre,
des mères debout sur un filet de flûte
et la peur qu’inspirent les chansons aux tyrans.. (poème de Mahmoud Darwich)

Spectacle du 27 novembre à Sion les Mines :
L'humour et les rêves du peuple palestinien
portés par la voix cristalline d'Asma Trihan,
la mélodie du oud de Mokrane Adlani
et les histoires traditionnelles de Jean-Luc Bansard.
(Théâtre du Tiroir : http://www.theatre-du-tiroir.com)


C'était un spectacle du Comité Palestine-Israël du Pays de Châteaubriant

Traductions. Cliquez sur le drapeau. Click on the flag.