Les amis plus lointains


Traductions. Cliquez sur le drapeau. Click on the flag.

Blog Archive

About Me

melanie
Châteaubriant, Pays de la Mée (Bretagne), France
Afficher mon profil complet
vendredi 13 novembre 2009

C'est un trou de verdure où chante une rivière,
Accrochant follement aux herbes des haillons
D'argent ; où le soleil, de la montagne fière,
Luit : c'est un petit val qui mousse de rayons.

(Arthur Rimbaud)


Cet ancien lavoir se trouve au lieu dit "Launay"
non loin de la Haute-Noë en Sion-les-Mines.
Il a la particularité, même par grande sécheresse, d'avoir toujours de l'eau.
Il alimentait autrement la locomotive du petit train minier.
Il sert encore beaucoup aux paysans du coin.
jeudi 12 novembre 2009

Monsieur et Madame Brochon font le tour du monde.
Ils envoient des cartes postales à leurs amis Rochon ...


Deux acteurs, deux chaises, un portique de cartes postales
Un tableau tournant, des chapeaux variés.
Un texte "enlevé", un jeu sans temps morts.
On rit beaucoup, on sourit de soi-même et des autres.
Une heure et demi de spectacle, pour le plaisir !


C'était "Bien des choses" sur un texte de François Morel
Joué par Jean-Marc Lépicier et Jacques Feuillet
Sur une mise en scène d'Alexis Chevalier.
N'hésitez pas à les appeler pour jouer chez vous !
Succès garanti ! 02 40 81 39 92
mercredi 11 novembre 2009

que ce soit le 11 novembre ou le Quatorze Juillet)(1)
Je reste dans mon lit douillet.
La musique qui marche au pas,
Cela ne me regarde pas.
Je ne fais pourtant de tort à personne,
En n'écoutant pas le clairon qui sonne.
Mais les brav's gens n'aiment pas que
L'on suive une autre route qu'eux,
Non les brav's gens n'aiment pas que
L'on suive une autre route qu'eux,
Tout le monde me montre du doigt
Sauf les manchots, ça va de soi.

(Georges Brassens)

(1) En fait ce n'est pas vrai car je vais aller au Monument aux Morts
à 11 h. Qui d'entre vous va régulièrement aux cérémonies patriotiques ?
Moi en tout cas ... même si les manoeuvres militaires qu'on y voit m'énervent énormément !
mardi 10 novembre 2009
On continue la poésie ?

Si la Terre était une vache
Ce serait particulier
Les continents seraient ses taches
Elle brouterait la voie lactée

Tous les enfants vivant dessus
Auraient du lait à volonté
Ce serait la plus dodue
Des planètes répertoriées

La science serait tentée
De répondre à cette question
Quelle est donc l'utilité
De cette queue à l'horizon ?

Pas besoin d'être ingénieur
Pour trouver la solution
C'est un grand ventilateur
Pour enlever la pollution !

Flem

Auteur, graphiste et illustrateur québécois.
Découvrez ses autres créations sur son site:
http://pages.infinit.net/cocopop
Des tas d'autres poésies d'animaux vous y attendent !
lundi 9 novembre 2009


Un poème que je sais presque par coeur ...

"Sur la bruyère longue infiniment,
Voici le vent cornant Novembre,
Sur la bruyère, infiniment,
Voici le vent qui se déchire et se démembre,
En souffles lourds, battant les bourgs,
Voici le vent, le vent sauvage de Novembre.

Aux puits des fermes,
Les seaux de fer et les poulies grincent.
Aux citernes des fermes,
Les seaux et les poulies grincent et crient
Toute la mort dans leurs mélancolies.

Le vent rafle, le long de l'eau,
Les feuilles vertes des bouleaux,
Le vent sauvage de Novembre;

Le vent mord dans les branches des nids d'oiseaux;
Le vent râpe du fer,
Et peigne au loin les avalanches,
- Rageusement - du vieil hiver,
Rageusement, le vent,
Le vent sauvage de Novembre.

Traductions. Cliquez sur le drapeau. Click on the flag.