Les amis plus lointains


Traductions. Cliquez sur le drapeau. Click on the flag.

Blog Archive

About Me

melanie
Châteaubriant, Pays de la Mée (Bretagne), France
Afficher mon profil complet
vendredi 26 mars 2010

150 jeunes de Hongrie, d'Italie et de Châteaubriant se sont retrouvés pour parler d'unité et de diversité en Europe à travers la gastronomie, dans le cadre d'un projet Comenius au Lycée Guy Môquet à Châteaubriant.

Ces deux ravissantes jeunes filles, Virginie et Angélique, ont présenté "le chocolat, un produit comme les autres"

Gourmandise

J'étais allé chez l'épicier
Acheter
Du café, du savon, de l'huile
Ou bien des allumettes.

En passant devant le comptoir
J'ai pu voir
Des caramels et des sucettes,
Peut-être cent, peut-être mille !

Mais alors, je n'ai plus pensé
A ce qu'il fallait acheter
Et j'ai demandé tout bas
Un kilo de chocolat.


A. Laponne
mercredi 24 mars 2010
Et voici une oeuvre collective. Qu'est-ce ?




A l'oeuvre on connaît l'Artisan.
Quelques rayons de miel sans maître se trouvèrent,
Des Frelons les réclamèrent.
Des Abeilles s'opposant,
Devant certaine Guêpe on traduisit la cause.
Il était malaisé de décider la chose.
Les témoins déposaient qu'autour de ces rayons
Des animaux ailés, bourdonnants, un peu longs,
De couleur fort tannée et tels que les Abeilles,
Avaient longtemps paru. Mais quoi ! dans les Frelons
Ces enseignes étaient pareilles.

La Guêpe, ne sachant que dire à ces raisons,
Fit enquête nouvelle, et pour plus de lumière
Entendit une fourmilière.
Le point n'en put être éclairci.
De grâce, à quoi bon tout ceci ?
Dit une Abeille fort prudente,
Depuis tantôt six mois que la cause est pendante,
Nous voici comme aux premiers jours.
Pendant cela le miel se gâte.
Il est temps désormais que le juge se hâte:
N'a-t-il point assez léché l'Ours?
Sans tant de contredits et d'interlocutoires,
Et de fatras, et de grimoires,
Travaillons, les Frelons et nous:
On verra qui sait faire, avec un suc si doux,
Des cellules si bien bâties.

Le refus des Frelons fit voir
Que cet art passait leur savoir;
Et la Guêpe adjugea le miel à leurs parties.

Plût à Dieu qu'on réglât ainsi tous les procès !
Que des Turcs en cela l'on suivît la méthode!
Le simple sens commun nous tiendrait lieu de Code;
Il ne faudrait point tant de frais;

Au lieu qu'on nous mange, on nous gruge,
On nous mine par des longueurs;
On fait tant, à la fin, que l'huître est pour le juge,
Les écailles pour les plaideurs.

(Jean de la Fontaine)

La photo ci-dessus (et co-dessous) est un gros plan d'un nid de frelons !

lundi 22 mars 2010
Les fleurs et les petits oiseaux, les paysages et les couchers de soleil, c'est bien. Mais je vais vous faire découvrir le monde des artisans.


Ce boulanger, dans la petite commune de Jans, est au boulot dès 2h du matin.


Il fabrique du pain-cacao, des bagatelles, des gâteaux et des pizzas.

Le pain cacao, à base de farine tradition, comporte de petits palets de cacao à l’intérieur. A la cuisson, le chocolat diffuse. « J’en vends 10-12 par jour, ce pain sucré est idéal pour les goûters et aussi pour accompagner les viandes ! ». Jans connaît pas mal de passage l’été. « Des Parisiens ont emporté des pains, des gens de la Manche m’en commandent régulièrement 30-35 pour offrir à leurs amis quand ils sont de passage à Jans »

La bagatelle, est une baguette tradition avec « label rouge », répondant à un cahier des charges très précis : 55-60 cm, de long, 4 à 5 cm de large, pas tordue, cinq coups de lame, couleur appétissante, mie bien alvéolée. Si un seul critère n’est pas réalisée, la baguette doit être vendue comme baguette ordinaire. Les contrôles, inopinés, sont stricts : propreté des locaux, cahier de bord.

Boulangerie Georget - 02 40 79 20 86
jansboulangerie@orange.fr
Bientôt : http://boulangeriegeorget.com

Et je vous invite à déguster un délicieux poème ici :
http://www.lapassiondespoemes.com/?action=viewpost&ID=2457&cat=7

Ah ... se lever sans bruit en pleine nuit et
Sur une table de fournil à la Hussard
Pétrir des miches
Faire,
Loin des regards et sans aucun remords
Au bord du four, un petit bâtard
Ou un adorable petit chou (...)

A force de manger mon pain blanc
J'aurais pris peu à peu de la brioche
Puis je me serais lancé dans les pains spéciaux
J'aurais inventé
Le pain Parasol pour les canicules
Pour rendre hommage à l'Auvergne : le pain Bougnat
Le pain Salinge, pain médical pour ceux
dont la vie ne tient qu'à un fil,
Pour la sieste le pain somme,
Un pain plus difficile à l'huile qu'à l'eau : le pain Ture
(...)

Traductions. Cliquez sur le drapeau. Click on the flag.