Les amis plus lointains


Traductions. Cliquez sur le drapeau. Click on the flag.

Blog Archive

About Me

melanie
Châteaubriant, Pays de la Mée (Bretagne), France
Afficher mon profil complet
vendredi 8 janvier 2010


Je connais, au fond d'une anse
Où sa maigre forme danse,
Un érable mort.
Mort, nous raconte une histoire
De s'être penché pour boire
L'eau claire du bord.

A le voir nu comme un marbre,
L'été, parmi d'autres arbres
Verts et vigoureux,
On dirait que la nature
L'a laissé sans sépulture
Pour un crime affreux.

Plus tard quand tombent les feuilles
Quelquefois il les recueille
Au bon gré du vent ;
Supercherie enfantine
Qui lui rend un peu la mine
D'un arbre vivant.

L'hiver est plus équitable :
Comme lui, le misérable,
Ses frères sont nus,
Et l'homme qui passe ignore
Lequel sera chauve encore,
Le printemps venu.

(Poème d'Alphonse BEAUREGARD) (1881-1924)
Photo prise un petit matin froid, à la Forge de Moisdon
Le ciel était très bleu,
Se reflétant dans les eaux figées par les glaces.

Et moi je ne sais si je pourrai tenir le rythme
Des photos et des poèmes...
jeudi 7 janvier 2010

Le mur est gris, la tuile est rousse,
L'hiver a rongé le ciment ;
Des pierres disjointes la mousse
Verdit l'humide fondement

La porte où file l'araignée,
Qui n'entend plus le doux accueil,
Reste immobile et dédaignée
Et ne tourne plus sur son seuil.

Les volets que le moineau souille
Détachés de leurs gonds de rouille,
Battent nuit et jour le granit,
Les vitraux brisés par les grêles
Livrent aux hirondelles
Un libre passage à leur nid !

De la solitaire demeure
Une ombre lourde d'heure en heure
Se détache sur le gazon :
Et cette ombre, couchée et morte,
Est la seule chose qui sorte
Tout le jour de cette maison !

(Poème d'Alphonse de Lamartine)
Photo d'une maison qui semble abandonnée
mais qui, en réalité, est toujours habitée.
mercredi 6 janvier 2010

Nos racines ne sont pas dans notre enfance,
Dans le sol natal, dans un lopin de terre,
Dans la prairie enclose
Où jouent les enfants de la maternelle.
Nos racines sont en chaque lieu
Que nous avons un jour traversé.
Et ces chemins qui serpentent sans fin,
Et ces forêts bleuissant dans le lointain
— sans parler des montagnes de nos rêves —,
Les lieux étrangers et les noms étrangers,
Deviennent nôtres et de nouveau étrangers.

Poème de Karl Restikivi,
traduit de l'estonien par Jean Pascal Ollivry
(photo prise à La Chapelle Glain)

Ce matin, juste un saupoudrage de neige ....
mardi 5 janvier 2010

La Fête est finie ...
A-t-elle vraiment eu lieu ?
Est-elle déjà loin ?
Passants tristes dans les rues.
Chalands moroses dans les magasins.
Nul ne souhaite à l'autre la "Bonne Année".
Les traditions se perdent.
Ou les temps sont trop lourds.
Tournez manèges.
Reviendront les beaux jours.

Peut-être ...

lundi 4 janvier 2010


Bonne année à toutes les choses :
Au monde ! A la mer ! Aux forêts !
Bonne année à toutes les roses
Que l'hiver prépare en secret.

Bonne année à tous ceux qui m'aiment
Et qui m'entendent ici-bas ...
Et bonne année aussi, quand même,
A tous ceux qui ne m'aiment pas.

Rosemonde Gérard (1871-1953)

(Dessin de Moon - 06 87 32 77 47 -
à qui vous pouvez commander les dessins dont vous avez l'idée)

Bonne année à tous et au plaisir sur vous retrouver sur ce blog
ou sur les vôtres.

Traductions. Cliquez sur le drapeau. Click on the flag.