Les amis plus lointains


Traductions. Cliquez sur le drapeau. Click on the flag.

Blog Archive

About Me

melanie
Châteaubriant, Pays de la Mée (Bretagne), France
Afficher mon profil complet
dimanche 10 août 2008
(Borne de la Liberté)

Pourquoi cette photo ? Parce que, demain 11 août, a lieu à Châteaubriant un circuit de découverte des Hauts-Lieux de la Résistance en Pays de la Mée. En hommage à tous les Résistants et notamment au réseau Letertre.

« Lorsque les nazis sont venus chercher les communistes
Je n'ai rien dit : Je n'étais pas communiste.

Lorsqu'ils sont venus chercher les sociaux-démocrates
Je n'ai rien dit : Je n'étais pas social-démocrate.

Lorsqu'ils sont venus chercher les syndicalistes
Je n'ai rien dit : Je n'étais pas syndicaliste.

Lorsqu'ils sont venus chercher les catholiques
Je n'ai rien dit : Je n'étais pas catholique.

Lorsqu'ils sont venus chercher les juifs
Je n'ai rien dit : Je n'étais pas juif.

Lorsqu'ils sont venus me chercher
Et il ne restait plus personne pour protester. »

(poème de Martin Niemöller, pasteur allemand)

Lire ici : http://www.tolerance.ca/Article.aspx?ID=40&L=FR

Actuellement on pense aux sans-papiers arrêtés massivement en France.

Le poème de Niemöller est pour nous d'autant plus d'actualité qu'il nous permet de penser les droits de l'homme : à conjuguer non seulement avec la tolérance, mais aussi avec l'engagement.



Why this photo? Because, tomorrow August 11 in Châteaubriant, we will remember the "Hauts-Places" of the Resistance in Pays de la Mée. This will be a tribute to the whole Resistance movement and in particular the Network Letertre.

On this important occasion we will remember all those who were arrested en-masse, and without papers, in France.

Niemöller's poem is all the more topical for us. It allows us to think about human rights and to join together, not only with tolerance, but also with commitment.

First they came for the Communists,
and I didn’t speak up, because I wasn’t a Communist.

Then they came for the Catholics,

and I didn’t speak up,
because I was a Protestant.

Then they came for the Jews,

and I didn’t speak up,
because I wasn’t a Jew


Then they came for me,

and by that time there was no one
left to speak up for me.

By Rev. Martin Niemöller, 1945 http://en.wikipedia.org/wiki/Martin_Niem%C3%B6ller




« Als die Nazis die Kommunisten holten, habe ich geschwiegen;
ich war ja kein Kommunist.

Als sie die Sozialdemokraten einsperrten, habe ich geschwiegen;
ich war ja kein Sozialdemokrat.

Als sie die Gewerkschafter holten, habe ich nicht protestiert;
ich war ja kein Gewerkschafter.

Als sie die Juden holten, habe ich nicht protestiert;
ich war ja kein Jude.

Als sie mich holten,
gab es keinen mehr, der protestierte. »

8 commentaires:

ALAIN a dit…

Ton message, me fait penser à "Matin brun" de Franck Pavloff. Un livre qui ne fait qu'une dizaine de pages, mais qui donne beaucoup à réfléchir.

Jonas a dit…

Difficile de dire ce que l'on aurait fait à cette époque et dans ces circonstances. A mon avis, il n'y a pas de comparaison possible avec les évènements actuels.

claude a dit…

C'est une période sombre pendant laquelle, parmi nous, il y a eu des héros et des anti-héros.
Les premiers sont à honorer pour leur courage et leurs souffrances, les seconds sont à ignorer si on le peut pour leur lâcheté, leur trahison, leur cruauté à faire souffrir les autres. Les Résistant ont résisté pour notre liberté, les autres, enfin, certains d'entres eux ont payé pour leur engagement contraire.
Bien ton précédent post, j'ai laissé un petit com.

Hilda a dit…

I love that poem. It is a very powerful, yet quiet, reminder for us to stop being complacent and be involved when injustice is done. Children, women, animals, the environment, the poor, entire races and cultures — it doesn't matter which cause we choose. What is important is that we do something. Every positive action, no matter how small, is important especially when we put everyone's efforts together.

Thank you for the reminder. And thank you for remembering too.

Bergson a dit…

Je pense qu'il est bon de rappeller ce poème de temps en temps

Dusty Lens a dit…

History to remember; may we never forget.

babooshka a dit…

You are quite right we should never forget and learn from our historical mistakes and good citizens. Wonderful post.

Sappholfaire a dit…

ça faisait longtemps que je ne l'avais plus lu. Je l'avais appris au lycée en allemand.


Traductions. Cliquez sur le drapeau. Click on the flag.