Les amis plus lointains


Traductions. Cliquez sur le drapeau. Click on the flag.

Blog Archive

About Me

melanie
Châteaubriant, Pays de la Mée (Bretagne), France
Afficher mon profil complet
mercredi 16 juillet 2008
Une exposition a lieu à l'Office de Tourisme de Châteaubriant sur le thème "Ils avaient 20 ans en 1914". Il y a environ 70 lettres de "Poilus", soldats de la guerre 1914-1918. La photo montre le casque de Jules Lebossé, mort en 1918. Le trou du casque, à droite, est celui de la balle qui l'emporta.

Le casque d'un brave, à côté d'une plante vive : c'est la mort et la vie.

Voici d'autres photos de cette très belle exposition








La "poilue"


La soupe


Currently at the Tourist Office in Châteaubriant, there is an exhibition entitled “They were 20 in 1914”. There are about 70 letters belonging to soldiers of the First World War. The photo shows the helmet of Jules Lebossé, who died in 1918. The hole made by the bullet that killed him, is visible in the top right-hand side of the helmet.

The helmet of a courageous man next to a living plant : death and life.

-------------

Eine Ausstellung findet im Fremdenverkehrsamt von Châteaubriant zum Thema "Sie waren 20 Jahre im Jahr 1914". Es gibt etwa 70 Buchstaben "Poilus", die Soldaten der Krieg 1914-1918. Das Foto zeigt den Helm von Jules Lebossé, gestorben 1918. Das Loch für den Kopfhörer, rechts, ist das der Ball die nahm.

Der Helm ein braver, neben einer Pflanze lebt : es ist der Tod und das Leben.

Hier sind weitere Fotos von dieser sehr schöne Ausstellung

------------

Espéranto :
.
Ekspozicio okazas en la TurismOficejo de Chateaubriant pri la temo " Ili estis 20 - jaragxaj en 1914 " . Oni trovas proksimume 70 leterojn de " Poilus , " soldatoj de la milito 1914 - 1918 . La foto montras la kaskon de Jules Lebossé , mortinta en 1918 .
La truo en la kasko , dekstre , estas tiu , kiu forprenas gxin .
La kasko de bravulo , apud vivanta planto , estas morto kaj vivo

8 commentaires:

Kelly a dit…

Very interesting composition. I like the old photo you included for reference.

Tash a dit…

Merci beaucoup pour votre visite a PVDP. (Je suis désolé mais mon francais est tres mauvere.)
I like the superposition of the live plant and the rememberance of the soldier! I often enjoy visiting your blog.

ALAIN a dit…

C'était l'age de mon grand père, il avait gardé son casque et sa musette mais pas de très bon souvenirs.

Olivier a dit…

le titre n'a surpris, très humour noir (ce que j'apprécie beaucoup). Comme Alain, cela me rappelle mon grand-père qui me racontait ces histoires de poilus. Un bel hommage.
J'aime beaucoup la carte postale de la poilue.

claude a dit…

C'est bien ce genre d'expo pour ne pas oublier tout ce que ces soldats ont vécus , et surtout ceux qui n'ont pas survécus mais dont la mort a servi à ce que la France reprennent ces terres. Mon arrière grand-Père a fait partie des survivants. Il est revenu quand même avec une pension de guerre car qq jours avant l'armistice, il a fait une congestion cérébrale et est resté à demi paralisé.

Bergson a dit…

Je ne savais pas qu'il y avait des "poilues"

babooshka a dit…

This is a very interesting post especially the older image.

Cergie a dit…

Bonjour Mélanie, tu es passée sur "RER A" que je publie avec Jonas comme co-auteur, épisodiquement.
Tu as laissé un commentaire sous un de mes messages.
(Mon vrai prénom est Lucie.)

Sur mon blog principal, Cergipontin, il m'est arrivé de parler de mon grand'père qui est décédé des suites de la guerre de 14-18, il a été gazé et enterré vivant, il est mort à 48 ans en 1928 en laissant cinq jeunes enfants qui ont été pupilles de la nation.

Ce casque est touchant. Que tu l'aies photographié à coté d'un choisya (c'est un choisya n'est ce pas ?) et que tu parles de vie qui s'invite au royaume de la mort, je l'ai fait aussi : une petite piéta à coté de bergenia; et des roses anciennes au milieu des tombes à Auvers sur Oise.

Bravo pour ta sensibilité.
Longue vie et belle à ce jeune blog.


Traductions. Cliquez sur le drapeau. Click on the flag.