Les amis plus lointains


Traductions. Cliquez sur le drapeau. Click on the flag.

Blog Archive

About Me

melanie
Châteaubriant, Pays de la Mée (Bretagne), France
Afficher mon profil complet
vendredi 8 avril 2011
J'avais, un jour de grand vent,cueilli une fleur de Pissenlit,
couronnée de ces délicates aigrettes
que l'on dit messagères émérites.
Duvets légers, portant la graine, là où la brise veut.


D'avoir lancé au vent ces plumets;
faisant grand bruit de souhaits tous plus hardis les uns que les autres, 
j'avais ri seul dans mon champ.

Que de souhaits avons-nous tous faits, 
que de destinataires secrets, n'avons-nous tous espérés 
de ces blanches fleurettes.

Eole, soufflait vers l'Est son haleine parfumée des prés; 
emportant mes rêves colorés.  (...)

(anonyme)

(enveloppe datant de 1916)

5 commentaires:

claude a dit…

C'est bien écrit. Comme quoi le pissenlit rend poète.
J'aime bien la vieille enveloppe.

Brigitte a dit…

Courageux pissenlit qui a bravé les épines du rosier. Joli symbole...

ALAIN a dit…

Ses graines, c'est un peu sa deuxième fleur.

Chipie a dit…

Une fleur de pissenlit, en soi ce n'est pas terrible, mais là sur cette photo, cela dégage un certain charme...

Miss_Yves a dit…

Très beau poème.
L'enveloppe ancienne, un peu passée, a beaucoup de charme.


Traductions. Cliquez sur le drapeau. Click on the flag.