Les amis plus lointains


Traductions. Cliquez sur le drapeau. Click on the flag.

Blog Archive

About Me

melanie
Châteaubriant, Pays de la Mée (Bretagne), France
Afficher mon profil complet
lundi 9 novembre 2009


Un poème que je sais presque par coeur ...

"Sur la bruyère longue infiniment,
Voici le vent cornant Novembre,
Sur la bruyère, infiniment,
Voici le vent qui se déchire et se démembre,
En souffles lourds, battant les bourgs,
Voici le vent, le vent sauvage de Novembre.

Aux puits des fermes,
Les seaux de fer et les poulies grincent.
Aux citernes des fermes,
Les seaux et les poulies grincent et crient
Toute la mort dans leurs mélancolies.

Le vent rafle, le long de l'eau,
Les feuilles vertes des bouleaux,
Le vent sauvage de Novembre;

Le vent mord dans les branches des nids d'oiseaux;
Le vent râpe du fer,
Et peigne au loin les avalanches,
- Rageusement - du vieil hiver,
Rageusement, le vent,
Le vent sauvage de Novembre.

6 commentaires:

Jacob a dit…

Yikes! An old-time jail of some sort? Looks very unpleasant!

Chipie a dit…

C'est un petit coin sympa...

Emiliane a dit…

Quel joli poème illustrant bien Novembre et sa froidure .. on ne connaît pas notre chance de ne pas aller puiser l'eau .. cela avait un certain charme malgré tout !!
Bonne journée Mélanie ...

Brigitte a dit…

C'est en lisant le post d'Emiliane que j'ai réalisé que la photo devait représenter un puits ! Et pourtant j'avais lu avec attention le poème (bravo Mélanie pour la mémoire !)A première vue j'ai pensé qu'il s'agissait d'un clapier.

Bergson a dit…

Il va falloir changer le titre du blog je te propose poèmes en couleur

Miss_Yves a dit…

wheatoncollege.edu/Academic/academicdept/French/ViveVoix/Resources/vent.html

Je n'ai pas réussi à entendre la voix du poète ...Dommage ! Et toi ?


Traductions. Cliquez sur le drapeau. Click on the flag.