Les amis plus lointains


Traductions. Cliquez sur le drapeau. Click on the flag.

Blog Archive

About Me

melanie
Châteaubriant, Pays de la Mée (Bretagne), France
Afficher mon profil complet
vendredi 24 décembre 2010

Bien emmitouflée, j‘ai ouvert la porte fenêtre du balcon. La nature est belle aussi en hiver. Il fait froid, il a neigé. A l’Est, une grosse lune éclaire de sa lumière blafarde les grands arbres vêtus de blanc, immobiles comme des géants tétanisés. A l’Ouest, les guirlandes électriques ornant les rues de la ville, lancent des lueurs colorées au-dessus des toits, telles un immense incendie.

La flèche de l’église semble vouloir cueillir quelques étoiles dans cette myriade de clous d’or, piqués au dessus d’elle. Et là, juste en face de moi, la tour Nord du Château, encapuchonnée de neige, stoïque depuis cinq cents ans, juchée sur le haut de son talus, regarde les rares autos qui roulent sur la petite route feutrée en lançant de leurs phares de furtifs éclairs sur les stalactites des buissons givrés. Les branches du grand sapin ploient sous le poids de la poudreuse.

Pas un bruit. Même la petite hulotte ne s’est pas fait entendre comme habituellement.

Pas un souffle de vent. Tout est doux, calme, d’un calme imposant, presque palpable, comme si la planète s’était arrêtée.
J’admire, je respire, je contemple la beauté de cette nuit.

Et soudain …
Comme une tornade venue de nulle part et de partout ...
les cloches de notre ville brisent ce silence, doucement d’abord, avec la voix profonde du bourdon. Alors, comme au signal, elles se mettent toutes en branle, nombreuses, légères, gaies.

Elles s’interpellent , d’échos en échos, se rejoignent de hameaux en villages, de villages en villes, de villes en pays au dessus des frontières, tintant, carillonnant, sonnant, plus fort, plus loin, cloches de mon pays, cloches du monde entier.

Sonnez, sonnez encore, comme depuis deux mille ans, pour annoncer la naissance de l’enfant divin. Celui qui a dit au monde : « Aimez-vous les uns les autres ». Ce serait si beau si c’était réalisable.

Un flocon de neige a fondu sur ma joue - larme de joie -
Le chant des cloches m’a toujours fait pleurer.
Noël, Noël, Joyeux Noël à tous  

Andrée Gaborit

(et une pensée pour Kirnette qui nous a quittés l'été dernier)

6 commentaires:

Bergson a dit…

je te souhaite un joyeux Noël

Brigitte a dit…

Nous te souhaitons un Joyeux Noël, sans neige si possible !

Chipie a dit…

Un joli texte d'Andrée pour fêter Noël, bravo à elle... On pense bien sûr aussi à notre étoile...
Joyeux Noël et bises !

claude a dit…

Joli texte.
JOYEUX NOEL à toi.

Marguerite-marie a dit…

C'est beau, ça fait du bien. Et notre kirnette était là parmi les étoiles dansant au son des cloches.
je laisse ta larme couler et te fais une grosses bise. En espérant que tu as passé une bonne et paisible journée.

Cergie a dit…

J'ai aussi pensé à Kirnette qui n'a pas connu ce noël. 6 mois déjà...
De chez nous nous entendons la cloche de l'église et même les annonces de la gare de Cergy le Haut. Parfois le doux chant de la chouette chevêche, mais seulement lorsqu'il fait très, très chaud.


Traductions. Cliquez sur le drapeau. Click on the flag.