Les amis plus lointains


Traductions. Cliquez sur le drapeau. Click on the flag.

Blog Archive

About Me

melanie
Châteaubriant, Pays de la Mée (Bretagne), France
Afficher mon profil complet
vendredi 15 janvier 2010

Entre ciel et bidons
Ils ont tiré un trait
De béton et d’acier
La ligne d’horizon

Le soleil est monté
sur les tôles rouillées
avec tous ses rayons

Il nous fait miroiter
un éternel été
une belle saison

Nous tirerons un trait
sur nos vies enfermées
entre ciel et bidons

Poème de Antoine Bial ("choses vues ou presque")
(Photo prise dans la campagne de Moisdon)

11 commentaires:

Jacob a dit…

I wish I could understand all the poetry you share...

And I hope these metal barrels are not leaking toxic substances!

Emiliane a dit…

Dommage de trouver ce genre de détritus .. mais tu as su en tirer partie Mélanie, et tu fais fort en trouvant le poème à l'avenant.
Bisous ..

Brigitte a dit…

Et oui on trouve encore ce genre de dépôt au fil des chemins de campagne !
Rappel d'un temps passé où les déchets étaient entreposés au fond du jardin ou dans le petit bois. une fois encore tu nous montres que la poésie se niche partout.

Chipie a dit…

ça ne fait pas chouette dans la campagne...

Bergson a dit…

bon va falloir faire un peu de ménage

Brigitte a dit…

J'ai pensé à ces bidons dans la journée et je me suis dit que ça devait quand même, (et à condition qu'ils aient été propres...) être plus écologiquement correct que les bidons platiques peu dégradables. D'autre part ça sert peut être d'abri aux petits lapins ?

claude a dit…

Mais dis Moisdon, c'est pas très beau tout ça. Des bidons par ci, des bidons par là. Pas de quoi se bidonner.

Marguerite-marie a dit…

tu as le chic pour donner de la poésie aux choses les plus triviales.j'aime beaucoup ça !!

ALAIN a dit…

C'est une chouette décharge, il y a même des seaux et une portière de voiture. En cherchant bien on doit y trouver des trucs pour le prochain vide grenier !

Miss_Yves a dit…

Les bidons font écho aux bobines .
C'est vrai que dans la réalité , 'c'est affreux, mais pas en photo, ni en peinture: rendre la rouille et la matière à l'aquarelle, par exemple, c'est tout un art

Antoine Bial a dit…

La source du texte avec le poème entier :

Chanson pour changer l'horizon

Sur le pont de l' A20
on voit passer le train
entre ciel et bidons

Ils ont tiré un trait
de béton et d’acier
la ligne d’horizon

Sous le pont de l' A20
le printemps a repeint
en couleur nos bidons

Le soleil est monté
sur les tôles rouillées
avec tous ses rayons

Il nous fait miroiter
un éternel été
une belle saison

Un jour il faudra bien
sous le pont de l 'A20
se faire une raison

Nous tirerons un trait
sur nos vies enfermées
entre ciel et bidons

Et nous prendrons le train
sur le pont de l' A20
pour changer l'horizon.

Antoine Bial ("choses vues ou presque")


Traductions. Cliquez sur le drapeau. Click on the flag.